mercredi 3 août 2016

NETTOYAGE

La ville de Paris vient d'entreprendre un grand nettoyage de la place de la République.

Il était temps.

Il paraît pourtant que certains s'en offusquent.

Dans une capitale on ne peur laisser les monuments être ainsi dégradés.

Après les manifestations légitimes suite aux attentats, cette place a été occupée et saccagée par d'autres qui n'avaient pas de motifs aussi louables.

Il était temps que cela cesse.

HOMMAGES

Les hommages se sont succédés, mais le plus important ce sont les paroles du pape François et de tout le clergé, invitant au dialogue et même au pardon.

Pardonner, cela fait partie de la doctrine de la religion catholique, même si, il faut bien l'avouer, ces exhortations peuvent être difficiles à entendre.

Quelle différence avec les propos tenus par les politiques de tous bords.

Cette religion tellement mal vue par nos gouvernants et qui leur montre l'exemple ....

La seule chose amusante, c'est de voir ce ministre obligé d'assister à des cérémonies qui le rebutent.

La réaction des autres religions du livre a également répondu aux attentes, et c'est très bien.

C'est la meilleure réponse à apporter à ces assassins.


mardi 26 juillet 2016

ATTENTAT

Un attentat ce matin dans une église.

Il fallait entendre les commentateurs en parler avec de très nombreuses circonvolutions, pour ne pas annoncer dès le début qu'il s'agissait d'un attentat.

Et pourtant avec le prêtre égorgé c'était signé. mais PASDAMALGAME

Finalement la revendication est venue.

Depuis le début nous savons que les chrétiens sont des cibles, partout dans le monde.

Ce ne sont pas les seules victimes mais combien de morts, d'églises brûlées dans le monde pour admettre ce fait.

Et bien sûr la récupération : le président et son ministre se précipitent.

À ce propos, en regardant l'émission C'EST DANS L'AIR hier soir, dont le sujet était la polémique à Nice, nous avons pu entendre un intervenant soit disant politologue, mais surtout militant socialiste, expliquer sans rire et avec mépris que la parole "de la policière, petite fonctionnaire" n'était rien comparée à celle du ministre.

Lamentable M.ROLAND CAYROL, qui pontifie régulièrement sur les ondes.

lundi 25 juillet 2016

VILÉNIE

Le ministre de l'Intérieur porte plainte pour "vilénie" à l'encontre d'une policière municipale de Nice qui a osé se plaindre de la manière dont les services du ministère voulaient gérer les bandes de surveillance de la ville.

Oser se plaindre, oser critiquer ce gouvernement est considéré comme une atteinte à la démocratie ...

Mais on se demande bien où est la démocratie si l'on ne peut se plaindre des élus.

Ce ministre dandy ferait mieux de répondre aux critiques autrement que par des plaintes.

Il faut beaucoup de courage pour oser critiquer lorsqu'on est une fonctionnaire. Et cette personne ne
l' a certainement pas fait par plaisir et sans ignorer que les conséquences pouvaient être importantes pour sa carrière.

Il est normal que les citoyens soient en colère, et la réponse de nos gouvernants est inadéquate.

Bien au contraire, leur attitude favorise le délitement de notre société qui n'en a pas besoin.

jeudi 21 juillet 2016

TENTATIVE D'ESCROQUERIE

J'ai reçu un mail d'un ami, me disant qu'il avait un problème et avait besoin de mon aide.

Surprise, mais pensant qu'il était question de l'organisation de permanence, j'ai répondu.

Par retour, un nouveau mail me racontant qu'il avait été agressé et volé et qu'il avait besoin d'argent et demandant que je lui envoie 1 500€ par le biais de l'achat de carte MasterCard.

Connaissant cet ami, j'ai tout de suite compris que ce n'était pas lui qui m'envoyait ce message. Et j'ai répondu : "vous êtes un escroc".

Ensuite j'ai fait un signalement à la Direction Centrale de la Police Judiciaire, par le biais du site :
internet-signalement.gouv.fr.




mardi 19 juillet 2016

HUÉ

Le premier ministre hué à son arrivée, comme à son départ du lieu de rassemblement pour la minute de sien ce en mémoire des victimes du 14 juillet à Nice.

La colère était forte et très compréhensible. Elle s'est exprimée mais cela choque le premier ministre.

Lui et ses comparses bien entourés de gardes du corps n'ont pratiquement rien à craindre.

Contrairement à toutes ces personnes réunies pour un moment de fête.

Fallait-il le huer ? Faut-il s'en offusquer comme il l'a fait et comme ses comparses l'ont fait ? 

Ils auraient mieux fait de comprendre la colère légitime du peuple qui veut être protégé.

On sait bien que la sécurité ne peut être assurée à 100%, tout le monde en convient.

Cependant, il me semble qu'au lieu de faire croire que tout était fait pour assurer cette sécurité, il serait plus intelligent de nous faire comprendre, sans équivoque, que cela peut encore arriver et que nous devons, chacun de nous en prendre conscience. 

Comme les Israéliens le font depuis des années.

vendredi 15 juillet 2016

ET ENCORE

Et encore une fois, la France est frappée, des familles dévastées.

Et pendant ce temps-là que fait le président : il invente une "Médaille nationale de reconnaissance pour les victimes du terrorisme".

Comme si l'on pouvait se glorifier d'avoir été une victime d'actes aussi abjects.

Je crois qu'il a perdu tout sens du raisonnement. Je sais bien ce que je lui dirais de faire avec sa médaille si moi ou l'un de mes proches était victime.

Nous attendons de l'État, la sécurité, même si cela n'est pas possible à 100%, pas des médailles ni des discours lénifiants.